Les sculptures à Laval.

Ambroise Paré - Place du Onze Novembre - Pierre-Jean David (1840).

Ambroise Paré, né à Laval en 1510, est considéré comme le père de la chirurgie moderne pour avoir inventé la trépanation, la ligature des artères, la cautérisation des plaies.

 

La statue en bronze, œuvre de Pierre-Jean David dit David d’Angers (1788-1856), posée sur un socle dessiné par l’architecte Moll, fut inaugurée le 29 juillet 1840.

Tout d’abord installée sur la promenade de Changé, la statue d’Ambroise Paré domine aujourd’hui la fontaine de la place du Onze Novembre.

 

Ambroise Paré est représenté tel un penseur, la main droite placée devant son menton. Sa main gauche est prête à saisir ses instruments chirurgicaux posés sur les nombreux livres qu’il a écrits. Derrière lui, une arquebuse rappelle sa présence sur les champs de bataille.

Ambroise Paré – Centre Hospitalier de Laval - Laurent Vignais (1994).

Laurent Vignais, plasticien-sculpteur de 43 ans, a réalisé de nombreuses sculptures longilignes en acier représentant des personnages aux membres allongés et aux poses aériennes.

En juin 2008, lors des "Artistes dans la Rue", il remporte le prix de l’Association des Elèves et des Anciens Elèves de l’Ecole des Beaux-Arts.

Du 4 au 18 décembre 2008, il expose ses œuvres à la "Galerie des Beaux Arts".

 

En 1994, à l’issue d’un concours en hommage à Ambroise Paré, il nous offre une représentation originale du père de la chirurgie moderne.

Ambroise Paré, pris par le tumulte et l’urgence médicale du champ de bataille, la tête casquée, le visage béant, semble arrêté dans sa course.

Son corps, fait de plaques d’acier et de tiges soudées, évoque les plaques anatomiques d’écorchés.

Béatrix de Gâvre - Cour du Vieux Château - Loiseau-Rousseau (1907).

Originaire des Flandres, Béatrix de Gâvre épouse Guy IX, seigneur de Laval, en 1286.

Elle aurait ramené avec elle des tisserands flamands qui donnèrent une impulsion nouvelle à une industrie de la toile déjà ancienne à Laval. Industrie qui enrichit la ville jusqu’au XVIIIème siècle.

Cette statue en bronze, offerte à Laval par la Société des Arts Réunis, fut réalisée en 1907 par Paul Louis Emile Loiseau-Rousseau (1861-1927). Elle est installée dans la cour du Vieux Château depuis 1922.

Debout, vêtue d’un costume médiéval, Béatrix de Gâvre tient dans sa main gauche une navette de métier à tisser.

Psyché - Jardin de la Perrine - Lavigne (1870).

La légende de Cupidon et de Psyché. Psyché, la plus jeune fille d'un roi, est si belle que les habitants du pays la préfèrent à Vénus. La déesse, pour se venger, ordonne à son fils, Cupidon, de lui inspirer une passion pour l'être le plus monstrueux qu'il trouvera. Cupidon, devenu amoureux, ne peut obéir aux ordres de sa mère et emmène Psyché dans son palais. Il lui interdit de chercher à voir son visage...

 

La statue de Psyché, sculptée par Lavigne, est achetée par l'Etat, lors du Salon de sculpture de 1870, et offerte à la ville de Laval.

 

Psyché, debout, nue, le regard mélancolique, ramène un flacon de jouvence des Enfers.

Quelques Lavallois, choqués par cette nudité, mutileront la statue. Ils lui coupent un sein, les ailes et la tête.

Oubliée un temps puis restaurée (sauf les ailes), la statue de Psyché est visible au jardin de la Perrine.

Les traces des mutilations sont encore bien visibles:  sein gauche, tête...
Les traces des mutilations sont encore bien visibles: sein gauche, tête...
et absence des ailes.
et absence des ailes.

Jeanne d'Arc - Place Hardy de Lévaré - de Préville (1911).

Jeanne d'Arc, surnommée la Pucelle d'Orléans, est née à Domrémy (1412 ?) pendant la guerre de Cent Ans qui opposait la France à l'Angleterre (de 1337 à 1453).

Ses actions publiques dureront deux ans, de février 1429 au 30 mai 1431.

En 1429, à 17 ans, elle délivre Orléans puis mène victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises.

Elle persuade le dauphin (Charles VII) de se faire sacrer roi de France à Reims.

En 1430, elle est capturée par les Bourguignons à Compiègne et vendue aux Anglais pour la somme de 10 000 livres.

Le 30 mai 1431, après un procès en hérésie, Jeanne est brûlée vive sur la place du Vieux–Marché de Rouen.

Son procès est cassé en 1456. Un second procès en réhabilitation conclut à son innocence et l'élève au rang de martyre. Béatifiée en 1909, elle est canonisée en 1920. Elle est l'une des trois saintes patronnes de la France.

 

Ce monument commémore la reconquête de la France à laquelle a participé Guy XIV, seigneur de Laval. Cette oeuvre, financée par une souscription en 1911, fut réalisée par le sculpteur de Préville.

 

Jeanne, vêtue de son armure, le genou en appui sur un rocher, tend fièrement son étendard. A ses pieds, son bouclier porte l'inscription "De par le Roi du Ciel".

Alfred Jarry - Parvis des Droits de l'Homme - Ossip Zadkine (1966).

Alfred Jarry  (né à Laval le 8 septembre 1873 - mort à Paris le 1er novembre 1907).

En 1888, il rédige Les Polonais, qui est la plus ancienne version d'Ubu roi.

La première représentation d’Ubu roi eut lieu le 10 décembre 1896, au Théâtre de l'Œuvre. Elle suscita une vive polémique.

S’identifiant à son personnage, préférant le principe du plaisir à celui de la réalité, Jarry a vécu comme il lui plaisait avec ses trois attributs : la bicyclette, le revolver et l’absinthe.

Le nom d'Alfred Jarry restera lié au personnage du Père Ubu : stupide et méchant, avide et grossier, lâche et ridicule…

En 1938, Ossip Zadkine réalise un premier projet de monument à Alfred Jarry.

Agrandie, remaniée, la statue d’Alfred Jarry, commandée par l’Etat, est inaugurée le 29 mars 1968.

Tout d’abord installée place Hardy de Lévaré, près de la porte Beucheresse, la statue se trouve aujourd’hui sur le Parvis des Droits de l’Homme.

Alfred Jarry enfourche sa légendaire bicyclette, de sa main droite, il tient un livre (le roi Ubu) et de sa main gauche un revolver.

Equinoxe - Avenue Robert Buron - Louis Derbré (décembre 1992).

En 1992, le Conseil Général de la Mayenne confie à Louis Derbré l'aménagement de l'espace jouxtant la Maison du Tourisme de Laval.

Equinoxe représente un cheval aux prises avec une mer déchaînée. Derrière, quelques plantes grimpantes sur un bas-relief. On peut également y voir un drakkar, symbolisant le voyage, prit dans la tempête.

Equinoxe signifie également que le jour et la nuit ont une durée identique.

La Rencontre (185 cm) - Parvis de la bibliothèque municipale - Louis Derbré (1965).

Réalisée en 1965 par Louis Derbré, la Rencontre est acquise par la ville de Laval en 1976.

La femme s'avance d'un pas certain vers l'homme, celui-ci semble hésiter...

Pour Derbré, ce groupe représente la découverte de soi et de l'autre, l'enrichissement de la vie par la rencontre.

L'Île jardin - Jardin de la Perrine - Robert Lerivrain (1993).

Dès sa création, en 1885, le jardin de la Perrine est agrémenté d’un bassin. En 1992, un concours est organisé pour son réaménagement. C’est un artiste lavallois, Robert Lerivrain, qui sera lauréat du concours avec sa sculpture intitulée "L’Île jardin".

" L’île jardin ".

Cette montagne aux formes irrégulières évoque à la fois le chemin d’accès au jardin de la Perrine, par les escaliers montant des quais, et la rencontre des éléments : terre, eau, vent, soleil…

Cette montagne est percée de grottes ouvertes sur l’intérieur, lieu de méditation, et sur l’extérieur, lieu d’action.

Robert Lerivrain a reçu le prix de la fondation Taylor en 1998.

Le 1er décembre 2007, le Prix de l’Académie du Maine récompense l’ensemble de son œuvre.

En 2009, il est Lauréat du Prix Sema.

Parmi ses réalisations, on retient : "L’île jardin" au jardin de la Perrine à Laval, "L’arche de saint Jean" à Saint-Jean-sur-Mayenne, "Solidarité" pour le rectorat de Nantes, ses sculptures "énigme du visage"…

"Les visages du père Ubu" - Médiapole - Robert Lerivrain (2007).

Le samedi 20 janvier 2007 a été inauguré à la Médiapole de Laval une sculpture en bronze de Robert Lerivrain intitulée « Les visages du père UBU ».

 

Robert Lerivrain a exposé dans toutes les villes de l’ouest, ainsi qu’à Paris et dans de nombreux pays : Canada, Angleterre, Espagne, Allemagne, Belgique, Italie, USA.

Parmi ses réalisations, on retient : "L’île jardin" au jardin de la Perrine à Laval, "L’arche de saint Jean" à Saint-Jean-sur-Mayenne, "Solidarité" our le rectorat de Nantes, ses sculptures "énigme du visage"…

 

Robert Lerivrain a reçu le prix de la fondation Taylor en 1998.

Le 1er décembre 2007, le Prix de l’Académie du Maine récompense l’ensemble de son œuvre.

En 2009, il est Lauréat du Prix Sema.

 

L’Envol – Boulevard des Tisserands à Laval - Del'Aune.

Gérard Leclerc dit Del’Aune, né à Laval en 1944, est issu d’une famille de forgerons.

Cet artiste autodidacte, ancien journaliste, a son atelier dans une ancienne saboterie à Montjean. Sur son terrain, une accumulation de pièces métalliques qui deviendront, entre ses mains, des sculptures monumentales.

Le 12 mai 2008, il a offert à la communauté mayennaise d’Emmaüs une sculpture de l’abbé Pierre : « Faire une statue de l'abbé Pierre avec de la récup', c'est dans l'ordre des choses. »

 

Parmi ses nombreuses sculptures : "L'envol" au centre des 2 Rives à Laval, "Pyrard" qui a rejoint "Ubu Roi" le long des remparts à Laval, "L'abbé Pierre" à la communauté d'Emmaüs à Villiers-Charlemagne, "Le corsaire" à Roscoff, "Le cochon" à Morlaix, "Le Paon", "Allégorille" et "Héra" en centre-ville de saint-Berthevin…

Ubu Roi - Parvis des Droits de l'Homme - Del'Aune (1998).

Del'Aune, né à Laval en 1944, a souhaité rendre hommage à un enfant du pays, Alfred Jarry, le père d'Ubu.

 

Ubu Roi, personnage grotesque aux formes avantageuses, est assis sur un immense trône très "kitsch". Cette sculpture, acquise par la ville, fut réalisée en 1998 à l'occasion de la première Rencontre de Sculptures Contemporaines.

Hommage au Douanier Rousseau - Del'Aune (2010).

Depuis le vendredi 24 septembre 2010, une nouvelle sculpture de Del'Aune accueille les visiteurs au Musée d’Art Naïf du Vieux Château de Laval.

Henri Rousseau, né à Laval, est mort en 1910. Pour le centenaire de sa mort, la ville de Laval lui a rendu hommage le dimanche 26 septembre 2010. C’est au cours de cette journée qu’a été inaugurée la nouvelle sculpture de l’artiste mayennais.

« L’actualité s’est présentée avec ce centenaire et ça m’a donné envie de réaliser cette sculpture. Je suis parti du tableau Autoportrait de Rousseau. Je suis très heureux et fier que cette sculpture soit exposée ici, devant le musée

C’est la deuxième fois que Del’Aune sculpte un visage. Le déclic s’est fait en voyant une vielle poêle et une vieille pelle qui traînaient dans son atelier. Le premier visage sculpté par Del'Aune était celui de l’Abbé Pierre. Il provenait d'un vieux plat en métal dont l'une des poignées a fini en oreille.

Le Douanier Rousseau - préfecture - Louis Derbré - bronze (1991).

Le Douanier Rousseau fait partie d'une série de huit panneaux (80 x 60 cm) esposés à la Préfecture de Laval.

Ambroise Paré - Hôpital - A le Coz et Dominique Dardek (1993).

"Je le pansai, Dieu le guérit."

Hommage à Ambroise Paré, don au centre hospitalier de Laval.

 

Le Zoom - Rond-Point nord-est de Laval - Louis Derbré (1993).

Pour l'aménagement du rond-point de la route de Mayenne, l'Etat commande à Louis Derbré une sculpture devant à la fois remplir l'espace et respecter la visibilité. Cette scupture de 16 mètres de haut, constituée de deux anneaux de bronze, est un zoom sur la ville, une ouverture sur le monde...

La Harpe - Rue Echelle Marteau - Alain Gascoin dit Algasco (1989).

Alain Gascoin reçut en 1989, le premier prix d'un concours visant à remplacer certaines jardinières de la ville par des compositions artistiques.

 

La Joie - Place Jean Moulin - Louis Derbré (1996).

En 1997, Louis Derbré érige à Hiroshima six sculptures monumentales, de 5 mètres de haut, pour le mémorial de la Paix : l'Espoir, le Courage, l'Avenir, la Joie, la Tolérance et la Construction.

La Joie, réplique d'une des six sculptures du mémorial d'Hiroshima, est exposée à Laval en 1998. La statue sera acquise par la ville grâce à une souscription publique.

Robert Buron - Place de la Mairie - Louis Derbré (1987).

Bronze patiné hommage au ministre Robert Buron.

Cheval - Palindrome - Louis Derbré (1998).

Cette sculpture se trouve devant le centre-multi-activités de Laval, le Palindrome.

Alain Gerbault – Musée des Sciences – Jan Martel.

" Il a été une force, une volonté, un exemple." Docteur Charcot.

" Il vente, il vente, c’est le vent de la mer qui nous tourmente." Alain Gerbault.

Henri Rousseau dit le Douanier – Jardin de la Perrine – Constantin Brancusi (1947).

Tombe d’Henri Rousseau, dit "le Douanier", né à Laval en 1844 et mort à Paris en 1910. Ses cendres furent ramenées à Laval en 1947. Le monument funéraire fut offert par le comité des amis d'Henri Rousseau, le 12 octobre 1947. Epitaphe de Guillaume Apollinaire.

Hommage à Ambroise Paré – Jardin de la Perrine (1990).

Stèle offerte par le Japon en 1990 en reconnaissance à Ambroise Paré. On peut y lire :

Les œuvres d’Ambroise Paré, traduites en hollandais, ont été introduites au Japon à la fin du XVIIème siècle. Elles furent très utilisées par les chirurgiens japonais et contribuèrent largement au développement de la chirurgie japonaise.

Décembre 1990. Comité Exécutif Japonais du quadricentenaire de la mort d’Ambroise Paré.

« Je donne, tu vis… »

FRANCE ADOT est une fédération d'associations qui oeuvrent pour informer et sensibiliser sur la cause du don d'organes, de tissus et de moelle osseuse. Son objectif est d’amener les citoyens à prendre position pour ou contre le don d'organes et de tissus età se porter volontaire au don de moelle osseuse.

L'association FRANCE ADOT 53 a été créée le 12 Juin 1985. A l’occasion de son 25ème anniversaire, près de 150 personnes, dont de nombreuses personnalités, ont assisté à l’inauguration d’une statue et à la plantation d’un ginkgo biloba (symbole de la résistance et de la longévité) au Centre Hospitalier de Laval.

Commerce et Agriculture - Hôtel de Ville (1830).

La façade de l’Hôtel de Ville est ornée de deux niches, à arcade en plein-cintre, qui abritent les figures allégoriques du Commerce et de l’Agriculture.

L'Agriculture.
L'Agriculture.
Le Commerce.
Le Commerce.

La peinture et la sculpture - 8 place du Lieutenant.

La maison fut construite vers 1870 pour le peintre lavallois Emmanuel Place. Le balcon en fer forgé est encadré de deux statues représentant la peinture et la sculpture.

Le musée des sciences, ancien musée des Beaux-Arts.

Ce musée fut édifié de 1890 à 1899 par Léopold Ridel.

A l’entrée, les Fauves de Georges Gardet : à gauche, Tigre attaquant une tortue et, à droite, Bison assailli par un jaguar.

Ces deux bronzes furent exposés à Paris avant de rejoindre Laval en 1892.

Surmontant le porche, deux œuvres du sculpteur Tony Noël : les figures allégoriques de la Sculpture, à gauche, et de la Peinture, à droite.

Sur le toit, aux quatre coins, en acrotères, des lions ailés dus au Nantais Joseph Vallet.

 

Georges Gardet (né le 11 octobre 1863 à Paris - mort en 1939 à Paris).

Georges Gardet, fils de sculpteur, suit les cours de l'École des Beaux-Arts de Paris avant de devenir sculpteur animalier. Il recevra de nombreuses commandes d'amateurs fortunés souhaitant orner leurs parcs ou désirant conserver des portraits de leurs animaux familiers.

Son épouse, Madeleine, est la sœur du peintre et décorateur, Jean Francis Auburtin (1866-1930) qui participa avec lui à l'Exposition Universelle de 1900.

Membre de l'Académie des Beaux-Arts et de la Société des Artistes français, il est fait Officier de la Légion d'honneur en 1900.

 

Tony-Noël Edmé Anthony Paul, dit Tony Noël, sculpteur né en 1845, mort en 1909.

Tigre attaquant une tortue - Georges Gardet
Tigre attaquant une tortue - Georges Gardet
Jaguar attaquant un bison - Georges Gardet.
Jaguar attaquant un bison - Georges Gardet.
La Sculpture - Tony Noël.
La Sculpture - Tony Noël.
La Sculpture - Tony Noël.
La Sculpture - Tony Noël.
La Peinture - Tony Noël.
La Peinture - Tony Noël.
La Peinture - Tony Noël.
La Peinture - Tony Noël.
Lions ailés - Joseph Vallet.
Lions ailés - Joseph Vallet.
Lion ailé - Joseph Vallet.
Lion ailé - Joseph Vallet.
Lion ailé - Joseph Vallet.
Lion ailé - Joseph Vallet.
Lion ailé - Joseph Vallet.
Lion ailé - Joseph Vallet.

Sculpture -  Résidence du Pont de Mayenne.

Cette sculpture, faite en matériaux de récupération, a été réalisée par un résidant du Foyer de Jeunes Travailleurs de la rue du Paradis.

Sans titre - Bertrand Gobron (1991).

En 1991, la ville commande à Bertrand Gobron une sculpture en lien avec l'histoire du Vieux-Laval. L'artiste élabore une structure en pierre et en bois à l'image des maisons lavalloises à pans de bois.

Banc - Chemin de halage - Louis Derbré (2005).

Deux des quarante bancs que l'on peut apercevoir le long du chemin de halage. Une subvention de 1400 € a été attribuée au Rotary pour la participation à l'achat des bancs de Louis Derbré.

Hommage à Robert Buron " L’ami des artistes " par Emile Gilioli (1911-1977).

Cette sculpture se trouve dans la cour du Vieux-Château.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Bernard Robet (vendredi, 31 décembre 2010 17:08)

    et Gilioli !!!!
    Bien à vous...

  • #2

    Blainville LIONEL (samedi, 03 septembre 2011 00:50)

    de tres belle photos j'aime laval

  • #3

    Françoise Tilley-Genty (mercredi, 05 septembre 2012 12:32)

    avec un remerciement tout spécial pour cet hommage à la sculpture et aux Artistes Mayennais Lavallois.
    Félicitation pour ce site parfaitement présenté et si plein d'informations.

  • #4

    Thomas (mercredi, 03 octobre 2012 18:19)

    je n' aime pas ce que fais Louis Derbré surtout les bancs je trouve qu'il c' est fais de l'argent avec un truc facile sinon le zoom du rond point nord-est de Laval la aussi facile pour lui de ce faire de l' argent pour le reste de son oeuvre je trouve que cela ne fait pas assez fini, trop brouillon.Pour moi mon artiste préférer est Robert Lerivrain qui fais de superbes sculptures aussi bien en argile, en plâtre qu'en bronze.
    sinon les autres artistes ne me déplaises pas.
    j' aime bien Laval avec tout ces sculptures (j' y suis résident).