Le clocher de la basilique Notre-Dame d'Avesnières.

Le mardi 30 mai 1944, à 7 h 30, un Messerchmitt allemand heurte de son aile la flèche de la basilique Notre-Dame d'Avesnières et s'écrase en flammes dans le jardin du Sacré-Coeur alors réquisitionné par les allemands. Les deux pilotes, dont un moniteur, sont tués sur le coup. Suite au choc, le coq, la croix et la pointe du paratonnerre sont arrachés, un morceau de fer de plusieurs kilogrammes est projeté contre la façade d'une maison, 6, rue de la Fontaine, une barre d'acier tombe sur le store d'un magasin, 2, place d'Avesnières...

La lune, la lune, comme un point sur un I.

Escalade de la flèche de la basilique.

Le 2 février 2010, deux employés de la société "Ouest Acro" ont escaladé la flèche de la basilique Notre-Dame d’Avesnières afin de vérifier l’état des sculptures.

 

Le mercredi 7 juillet 2010, la société "Ouest Acro" est intervenue pour sécuriser le clocher de la basilique en posant du grillage autour des pierres et des sculptures qui menaçaient de se détacher.