L'octroi - Bornes d'octroi.

L’octroi.

L’octroi est une contribution indirecte perçue, autrefois, par les municipalités à l’importation de marchandises sur leur territoire : "boissons, comestibles, combustibles, fourrages, matériaux, objets divers…" Chaque porte de la ville était contrôlée à l'aide de barrières souvent disposées entre des pavillons symétriques.

Signalé dès le XIIème siècle, l’octroi servait à financer l’entretien des fortifications et les travaux d’utilité publique.

Il fut supprimé le 1er août 1943.

 

La maison de l’octroi – 132 rue du Bas-des-Bois.

La maison de l’octroi, d’abord située près de l’ancien abattoir, fut transférée à l’angle de la rue du Gravier et de la rue du Bas-des-Bois, suite à l’ouverture du Chemin de la Chouannière (actuelle rue du Gravier) qui permettait de passer en fraude des produits assujettis aux droits.

En 1878, le Conseil Municipal décide d’acheter une parcelle de 200m2 afin d’y construire le nouveau bureau de l’octroi qui entra en service en septembre 1879.

L’employé d’octroi, douanier en uniforme, avait pour mission de percevoir les taxes pour les marchandises que l’on venait vendre en ville.

Deux bornes « de limite de l’octroi » sont encore visibles à Avesnières : l’une rive gauche, le long de la Mayenne, l’autre, chemin de la Gommetière.

Maison de l'octroi, 132 rue du Bas-des-Bois.
Maison de l'octroi, 132 rue du Bas-des-Bois.
Maison de l'octroi, 132 rue du Bas-des-Bois.
Maison de l'octroi, 132 rue du Bas-des-Bois.
Limite de l'octroi au sud d'Avesnières, rive gauche le long de la Mayenne
Limite de l'octroi au sud d'Avesnières, rive gauche le long de la Mayenne
Limite de l'octroi au sud d'Avesnières, rive gauche le long de la Mayenne
Limite de l'octroi au sud d'Avesnières, rive gauche le long de la Mayenne
Limite de l'octroi, chemin de la Gommetière
Limite de l'octroi, chemin de la Gommetière
Limite de l'octroi, chemin de la Gommetière
Limite de l'octroi, chemin de la Gommetière