En 1866, Avesnières un village de tisserands.

L'installation des tisserands.

A la fin du XIXème siècle, des terrains étant libres autour de la basilique, de nombreux tisserands s’installent au centre d’Avesnières, rue de l’École, rue de l’Huisserie, rue du Râteau, rue de la Fontaine…

 

Ils y construisent de petites maisons aux caves semi-enterrées et humides pour la bonne conservation du lin. Un escalier extérieur donne accès à l’unique pièce du premier étage et parfois à un grenier au second.

Recensement rue de l’École en 1866.

Lors du recensement de 1866, la rue de l’École, à Avesnières, compte 19 maisons et est composée de 29 familles, soit 99 individus.


Répartition des professions :
13 tisserands, 14 tisseuses, 6 dévideuses, 4 dresseuses, 2 passeuses, 1 courtier en tissu, 1 ouvrière modiste.
3 domestiques, 3 journaliers, 1 journalière, 9 ménagères, 1 ouvrière.
2 menuisiers, 1 maître maçon, 1 maçon, 1 serrurier, 1 scieur de long, 2 épicières.
1 curé, 2 vicaires, 1 instituteur, 2 rentiers, 3 rentières, 24 sans profession.

A noter que cinq enfants travaillent : une dresseuse de 13 ans, un tisserand de 14 ans, deux tisseuses de 15 ans et même une passeuse de 10 ans.

Evolution du nombre de tisserands entre 1866 et 1881.

 

Rue de l’École

Rue de la Fontaine

Rue du Râteau

1866

27

10

18

 

1872

33

6

12

1876

28

3

5

1881

17

6

7

 


Plaque de procession des lavandiers
Plaque de procession des lavandiers

La place d’Avesnières au début du XXème siècle.

Au début du XXème siècle, la place d'Avesnières ressemblait approximativement à celle d'aujourd'hui.