Ahuillé.

Ahuilé est cité dès 616 sous le nom de Hiliacus.

C’est un agréable petit village de 1767 habitants, situé à une dizaine de kilomètres de Laval.

En 1562, durant les guerres de religion, les habitants d’Ahuillé fortifièrent leur église de murs et de fossés pour éviter les pillages et les rançons.

Dans leurs cahiers de doléances de 1789, les habitants demandèrent la suppression totale de la gabelle, « source de désordre, de brigandages et de meurtres ». Royalistes et réfractaires aux idées nouvelles, les habitants essuyèrent les attaques des gardes nationales de 1792 à 1799.

°°°°°

Ahuillé possède une église, plusieurs châteaux, une école public, une école privée, un lavoir et… un menhir !

La Pierre du Fau est un menhir de 2 m de hauteur, situé en bordure de route, à 1,5 km d'Ahuillé. La légende prétend qu’il tourne sur lui-même lorsqu'il entend sonner. C'était un lieu de rendez-vous et de passage des faux saulniers.

Le château de la Provôterie (château et ferme) est situé au nord-ouest d'Ahuillé. Il a appartenu à Robert le Maçon, Chancelier de France sous Charles VII et protecteur de Jeanne d'Arc.

L’église de l'Assomption.

L’église de l'Assomption a été reconstruite en 1863 à l’emplacement de l’ancienne église datant du XIIème siècle. La pierre de taille de la façade occidentale et du clocher contraste avec le grès roussard utilisé pour la nef et le transept.

Autrefois, des sonneurs de bombardes venaient à la Pentecôte pour prêter leur concours à la célébration des offices (1629). A la fin du XVIIIème siècle, une des portes était désignée sous le nom de "Porte des Femmes" ; la coutume était de séparer les hommes et les femmes à l'église.

Son inventaire se déroula le 13 mars 1906. Après une première tentative infructueuse le matin en présence de 700 personnes, les gendarmes pénétrèrent dans l'église par effraction et expulsèrent les jeunes gens qui la gardaient. L'inventaire eut lieu sans témoins, la foule attendait dehors.

Sainte Madeleine et saint Julien.
Sainte Madeleine et saint Julien.
Saint Isidore et saint Louis de Gonzague.
Saint Isidore et saint Louis de Gonzague.
Chapelle du transept nord.
Chapelle du transept nord.
Tableau "Les Prêtres Martyrs de Laval".
Tableau "Les Prêtres Martyrs de Laval".
Sainte Emérentienne.
Sainte Emérentienne.
Sainte Appolline.
Sainte Appolline.

Les vitraux de l’église.

Les vitraux de l’église de l’Assomption sont signés Charles Champigneulle fils.

Louis-Charles-Marie Champigneulle, dit Charles Champigneulle fils, est un maître-verrier français né à Metz en 1853 et mort à Savonnières-devant-Bar en 1905.

Second fils de Charles-François Champigneulle, maître-verrier originaire de Metz, Louis-Charles-Marie Champigneulle commence sa carrière à Bar-le-Duc. Il la continue à Paris à l'atelier 96, rue Notre-Dame-des-Champs. Honoré par de nombreuses médailles, il sera membre du jury d'attribution des récompenses pour les œuvres présentées au titre de l'art verrier aux expositions universelles de Paris.

Le jardin de Gundremmingen, devant la mairie d'Ahuillé.

Le jumelage entre les communes de Gundremmingen et d’Ahuillé a été signé le 18 septembre 1983 à Ahuillé par Hubert Lamerie, maire d’Ahuillé, et par son homologue allemand, Leo Schäffler.

En 1993, à l’occasion du dixième anniversaire du jumelage, une sculpture en acier de l'artiste hongrois Sandor Kecskeméti a été érigée dans le jardin.

Mairie d'Ahuillé.
Mairie d'Ahuillé.

Sculpture de Del'Aune.

Sculpture réalisée par Del'Aune à l'occasion du vingtième anniversaire du jumelage des communes de Gundremmingen et d’Ahuillé.

Le monument aux morts.

Le monument au morts d’Ahuillé se trouve à côté de l’église. La sculpture, représentant un soldat vainqueur, a été réalisée par le sculpteur Léon Leyritz. Les noms des morts sont gravés sur des plaques de marbre noir.

Au pied du socle, une plaque a été apposée en l’honneur du soldat américain Robert H Crookshanks, tué le 6 août 1944, lors de la libération d’Ahuillé.

Robert H Crookshanks (28 décembre 1908 – 6 août 1944).

Le dimanche 6 août 1944, vers 6 h 15, les Allemands sont au carrefour de la Blinière, à l’intersection de la D 32 et de la D 545. Vers 10 heures, une colonne de cinq chars américains approche, les allemands tirent. Un char prend feu, le copilote Robert H Crookshanks est tué sur le coup.

Le monument aux morts a été nettoyé et déplacé. Il se trouve aujourd'hui à l'est de l'église.
Le monument aux morts a été nettoyé et déplacé. Il se trouve aujourd'hui à l'est de l'église.

Cimetière - Croix de mission  en marbre rose (XIXème).

En 1843, dans le cimetière actuel, on éleva un monument en souvenir d’une mission paroissiale.

En haut d’une magnifique colonne en marbre rose de Saint-Berthevin, haute de 4,60 mètres, s'élève une croix en marbre noir sculptée par un marbrier de Laval. La colonne a été financée par Sébastien Guichard, agriculteur, chaufournier et maire d'Ahuillé, établi au château de la Provôterie.

Sur l'avant du monument, on peut lire cette inscription, gravée sur le socle: "Croix de Mission plantée en février 1843 Indulgence de 20 jours accordée par Mgnr J Bte BOUVIER Evêque du Mans".

Sur l'arrière du monument: "La colonne a été donnée par Mr Guichard Maire d'Ahuillé".

 

Ecole Sainte Marie.
Ecole Sainte Marie.

Le lavoir.

Le lavoir d’Ahuillé, situé sur la route de Loiron, en face de la salle des Lavandières, a été rénové récemment.

Ce lavoir, qui a la forme d’un impluvium, est alimenté en eau de pluie par sa toiture à trois pans. Dans le coin gauche, se trouve une cheminée. Un ruisseau coule tout près du lavoir.

Château de la Provôterie (XVIIIème siècle).

L’existence du château est attestée sur une carte du début du XVIIIème siècle. La façade à cinq travées est surmontée d’un fronton triangulaire. La façade opposée est flanquée d’une tour.

Parmi les propriétaires du château, on peut signaler Robert Le Maçon, Chancelier de France sous Charles VII et protecteur de Jeanne d'Arc. 

En 1805, Sébastien Guichard (1776-1859) s’installe à la Provôterie. En plus de l’exploitation agricole, il ouvre trois sites de production de chaux dans des communes voisines : Saint-Berthevin, Saint-Ouën-des-Toits et Saint-Pierre-la-Cour. Il sera également maire d’Ahuillé  de 1821 à 1824 et de 1835 à 1859.
Calvaire de la Provôterie.
Calvaire de la Provôterie.

Le menhir de la Pierre du Fau.

Situé à peu de distance de La Provôterie, à 1,5 km d'Ahuillé, la Pierre du Fau est un menhir de 2 m de hauteur, en bordure de la D 545.

La légende prétend que ce mégalithe tourne sur lui-même lorsqu'il entend sonner. C'était un lieu de rendez-vous et de passage des faux saulniers.

Repère de nivellement sur le menhir.
Repère de nivellement sur le menhir.