Bouchamps-lès-Craon

Le bourg.

En 1900, le bourg a la forme d'un rectangle très allongé, d'est en ouest, comprenant 43 maisons en rez-de-chaussée et 20 maisons à deux niveaux. Les plus importantes étant la Mairie avec l'école de garçons et le presbytère.

En 1896, le bourg compte 658 habitants.

L'église Saint-Pierre.

Eglise romane de la fin du Xème siècle ayant subi quelques transformations au cours du temps.

A l'origine, elle se composait d'une nef et d'un transept.
Au XVème siècle, elle est agrandie, au nord, d'un bas-côté composé de deux chapelles.

Le bas-côté sud, composé également de deux chapelles, est ajouté en 1860 lorsque la population s'accroît dans le bourg.

Le plafond est en bardage de bois.
Le clocher est reconstruit entre 1821 et 1823.
L'actuelle sacristie date de 1855 - 1856.

La mairie, ancien presbytère.

La bibliothèque, ancienne école de filles.

En 1841, sur 70 élèves en âge de fréquenter l'école, 55 étaient présents en hiver et 25 en été.

La commune possède deux écoles différentes depuis la loi de 1882 ; auparavant, il n'y avait qu'une école mixte.

L'école de garçons fut créée en juin 1883 et confiée à un instituteur public. L'école de filles, séparée et distincte de l'école de garçons, est dirigée par des sœurs congrégationnistes de la communauté de Briouze.


La première école, d'abord louée, fut construite en 1848 et agrandie en 1863 pour servir d'école mixte. En 1885, elle est affectée à l'école spéciale de garçons.

Une seconde école, achetée en 1883, est tout d'abord utilisée pour école de garçons. En 1885, elle est affectée à l'école spéciale de filles.


La Mairie possède deux pièces situées au-dessus de l'école de garçons. Dans la première ont lieu les réunions du conseil municipal ; dans l'autre sont déposées les archives de la Mairie.

La chapelle du Plessis-Charbon.

En 1852, Madame Halligon, domiciliée au château de Bouche d'Uzure à Bouchamps-lès-Craon, fait bâtir une chapelle, dédiée à Marie, sur un terrain dépendant de la ferme du Plessis-Charbon.

La chapelle a été bénite le 23 novembre 1852 par l'archiprêtre de Château-Gontier en présence d'une vingtaine de prêtres. Elle fut donnée à la fabrique de l'église de Bouchamps-lès-Craon en 1860 par Claudine Marie Halligon.

Autrefois, la chapelle du Plessis-Charbon était fréquentée par des pèlerins souffrant de maladies des yeux.

Aujourd'hui bien communal, la chapelle a été entièrement restaurée extérieurement.

Château de Bouche d'Uzure.

Ce château a été construit vers 1850 par les Halligon-Trois-Oeufs.

En 1900, il appartient au marquis de Champagné.

Plaque de cocher.

Les plaques de cocher sont des plaques directionnelles en fonte, installées sur les murs des maisons ou sur des poteaux. Elles mentionnent le département, la commune, le type de voie (chemin de grande communication, chemin vicinal ordinaire…) ainsi que les directions et les distances. On les trouve aux carrefours ou à l’entrée des communes, à environ trois mètres de hauteur pour être visibles par les cochers.

Il en existe encore de nombreuses en Mayenne, parfois rouillées, parfois restaurées.

Créées en 1835, les plaques de cocher seront installées jusqu’à la Première Guerre mondiale.

Une circulaire du 15 avril 1835 préconise que les lettres soient « écrites en blanc, sur un fond bleu de ciel foncé ».