Bourgon.

Bourgon est une commune de 627 habitants, située à la limite de la Bretagne.

Au XVIIème siècle, le minerai de fer était exploité à Bourgon pour le compte des forges de Port-Brillet et de Chailland.

Durant la Révolution, les habitants demandèrent la suppression la gabelle. En effet, le sel coûtait 3 livres le minot sur la rive droite de la Vilaine et 60 livres sur la rive gauche (20 fois plus). Comme il faisait l'objet d'un trafic important, des postes de gabelous étaient installés sur la commune de Bourgon, à l'Errie, à l'Édonnière et au Grand-Village.  

A l'époque de la Révolution, deux fours à chaux étaient déjà en activité à Bourgon. Au XIXème siècle, la principale activité industrielle de la commune était l'exploitation de la chaux. Quatre sites étaient consacrés à la fabrication de la chaux: La Clairie, Le Logis, Le Haut-Feu et Meslard.

L'église Saint-Pierre.

L’église de Bourgon a remplacé l'ancienne église dantant du XIIème siècle.

Financés par le curé Bry, ses travaux débutèrent en 1903 sur les plans de l'architecte Tessier. Sa bénédiction eut lieu le 10 décembre 1905. Son inventaire ne put se dérouler « qu'à la deuxième visite », le mercredi 14 mars 1906 et après « enfoncement d'une porte... ».

La mairie.

L'école de garçons.

L'école de gaçons fut construite en 1840. A l'origine, elle comprenait deux classes et ne possédait pas de cour. Les élèves passaient leurs récréations sur les deux chemins qui entouraient l'école.

L'école de filles.

L'école des filles, située derrière l'église, fut construite en 1861 en remplacement de l'ancienne école devenue trop exiguë. L'ancienne école, située en face de l'église, fut transformée en débit de boissons.

La bibliothèque.

La salle des fêtes.

Le château, route de Saint-Pierre-la-Cour.

Le cimetière.