Cosmes.

Eglise Saint-Pierre.

Cette église est caractéristique avec son clocher massif et la tour qui lui est attenante.

Pierre tombale de Louis-Jacob des Haies de Cry.

Sur cette dalle funéraire, on peut voir les armes de Louis-Jacob des Haies de Cry, seigneur de Cosmes, né en 1728, ainsi que celles de sa femme, Louise-Charlotte du Roi de Ceintré, qu'il épouse en 1753. Il décède le 15 octobre 1783 au manoir de Bon-Repos, construit après les guerres de la Ligue par Pierre Le Cornu du Plessis de Cosmes.

Croix de cimetière – XVIème siècle.

Cette croix monumentale en granit repose sur une base monolithique. Elle date du XVIème siècle et mesure 5 mètres de haut. Le croisillon à redents (motifs saillants) porte le Christ auréolé, la Vierge à droite et Saint Jean à gauche.

Monument aux morts.

Monument au FFI.

Le 5 août 1944, des résistants des Forces Françaises de l’Intérieur attaquent la Rousselière, ferme occupée par des soldats allemands. Des coups de feu sont échangés. Paul Bigeon (1907-1944), chef de gare à Cossé-le-Vivien, est touché mortellement.

Ancienne barrière de champ.

Autrefois, pour pénétrer dans les champs, il fallait soulever une barrière en bois fabriquée par le fermier. Un contrepoids permettait de l’actionner facilement.