Fontaine-Daniel.

Le village de Fontaine-Daniel se situe à 5 km au sud-ouest de la ville de Mayenne dans le bois de Salair, il dépend de la commune de Saint-Georges-Buttavent.

Fontaine-Daniel trouve son origine dans la construction d'une abbaye cistercienne en 1205. L'Anvore, ruisseau traversant la vallée, faisait tourner le moulin monastique et alimentait en eau les étangs nécessaires à la fourniture des poissons des jours "maigres".

L'ancienne école.
L'ancienne école.

Un village ouvrier né de l'activité textile : Les Toiles de Mayenne.

L'abbaye est vendue comme bien national en 1796. En 1806, Pierre Horem rachète les bâtiments à plusieurs petits propriétaires et y implante la première filature mécanique du département. Elle est articulée par une roue et seize chevaux. Son entreprise se développe : 560 ouvriers en 1810 et 760 en 1812. A la mort de Pierre Horem (1828) sa femme Sensitive Armfield dirige seule l'entreprise.

En 1830, Martin Denis épouse Elisabeth Louise Armfield et accède à la direction de l'entreprise familiale.

Martin Denis fait agrandir les ateliers. A partir de 1832, il fait construire des bâtiments collectifs pour loger ses ouvriers.

Son fils Gustave Denis (1833-1925) fait construire une école (Il a créé une école et rendu la scolarité obligatoire jusqu’à 14 ans, bien avant Jules Ferry) et une boulangerie (1862).

En 1898, Georges Denis et Paul Denis font construire de nouveaux immeubles en pierre du pays, desservis sur deux niveaux par des coursives en bois.

En 1925, aux petits immeubles de 2 ou 3 étages viennent s’ajouter des maisons individuelles dessinées par Jean Denis puis par Bruno, son fils.

En 1939, une chapelle, dessinée par Jean Denis et dédiée à Saint-Michel, est construite sur le rocher qui domine l'étang du village.

L'entreprise Toiles de Mayenne est toujours gérée par la famille Denis. Les trois directeurs actuels représentent la septième génération.

Entrée de l'usine.
Entrée de l'usine.

Le magasin.

Les toiles produites par l'usine sont exposées à la vente dans ce bâtiment situé à la sortie du village.

L’abbaye de Fontaine-Daniel.

L'abbaye cistercienne de Fontaine-Daniel fut fondée, en 1204, par Juhel III de Mayenne, seigneur de Mayenne, qui s'apprêtait à partir pour la Terre-Sainte. Les religieux de l'ordre de Citeaux prirent possession de l'abbaye le jour de l'Ascension.

La fondation de l'abbaye fut ratifiée par le pape Grégoire IX, en 1226.

En 1431, Anne de Laval, fit bâtir le chœur de l'église abbatiale, qui fut béni la même année, par Adam Châtelain, évêque du Mans. L’église, détruite à la Révolution française, était de la taille de la cathédrale du Mans.

Claude Bouhier de Lantenay, second évêque de Dijon, a été abbé commendataire de l'abbaye.

Le bâtiment de l' ancienne entrée, qui servit un temps de logement à l’abbé commendataire, abrite aujourd’hui une ferme.
Le bâtiment de l' ancienne entrée, qui servit un temps de logement à l’abbé commendataire, abrite aujourd’hui une ferme.
Entrée de la salle de traite.
Entrée de la salle de traite.
Vue sur l'abbaye depuis l'entrée.
Vue sur l'abbaye depuis l'entrée.
Le cellier.
Le cellier.
Derrière le blason de la ville de Mayenne, porté par deux anges, on peut voir une crosse.
Derrière le blason de la ville de Mayenne, porté par deux anges, on peut voir une crosse.
La grande salle voûtée du rez-de-chaussée sert actuellement de garage.
La grande salle voûtée du rez-de-chaussée sert actuellement de garage.
Mur du cloître et emplacement de l'ancienne église abbatiale.
Mur du cloître et emplacement de l'ancienne église abbatiale.
Entrée du cloître.
Entrée du cloître.
Tout ce qu'il reste de l'église abbatiale.
Tout ce qu'il reste de l'église abbatiale.
Façade du bâtiment ajoutée au XVIIIème siècle derrière la salle du chapitre.
Façade du bâtiment ajoutée au XVIIIème siècle derrière la salle du chapitre.
Logement du prieur.
Logement du prieur.

Les jardins ouvriers.

Les maisons individuelles et les immeubles, conçus par les dirigeants successifs de l'entreprise, ont tous leurs jardins ouvriers. Les noms des rues sont des noms de fleurs ou d'animaux.

Une centaine de jardins est encore entretenue.

Chaque parcelle est numérotée.
Chaque parcelle est numérotée.
Décor au pochoir réalisé avec de la terre.
Décor au pochoir réalisé avec de la terre.

Chapelle Saint-Michel.

L'abbé Saphique, trouvant le chemin trop long pour les paroissiens se rendant à l'office, fait requête d'un lieu de culte à Fontaine-Daniel, auprès de Paul Denis. La première pierre est bénie le 26 mai 1938.

La Chapelle Saint Michel a été construite en 1939 par les ouvriers des Toiles de Mayenne, sur les plans de Paul Denis, avec du granit extrait sur place. Le saint patron choisi pour la chapelle symbolise la lutte des forces du bien et du mal.

L'intérieur surprend par son évocation du style architectural cistercien. L'édifice est orné de vitraux, en verres multiformes épais, encastrés dans le ciment, œuvre de Jean Denis. Le chemin de croix est peint par Violette Hoffet, du château de Bois-Salair.

Le lavoir.

Le lavoir fut construit en 1955 sur les bords de l’Anvore. Ce lavoir de grande taille contient quatre cheminées.

La Fête de la Terre.

La septième édition de la Fête de la Terre, qui s’est tenue du 2 au 5 septembre 2010, a attiré près de 4000 visiteurs.

Création collective d'un mandala.
Création collective d'un mandala.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    PAGERIE (jeudi, 18 août 2011 13:21)

    Très très beau site ! Les images sont belles et nous pouvons visiter Fontaine Daniel comme nous ne l'avons encore jamais fait, malgré nos nombreux passages à Fontaine Daniel! Merci.

  • #2

    Leroux (lundi, 23 mai 2016 18:27)

    Mes ancétres sont issus de la mayenne (st georges buttavent' oisseau et limitrophes) et je reve de mettre mes pas dans les leurs. De plus quand je visite ce site, ça ne fait que confirmer ce souhait
    . Les LEROUX Ont travaillé dans le tissu et mon arrière grand pére a tenu un magasin rue d'ALésia à PARIS.

  • #3

    Lelievre (vendredi, 06 janvier 2017 18:25)

    Je tombe sur votre site par hasard et je le trouve merveilleux. Il me remémore mon enfance dans la Mayenne