Gennes-sur-Glaize.

Mairie de Gennes-sur-Glaize.

Cet ancien presbytère de la commune, vendu comme bien national à la Révolution, a été racheté en 1827. Il a été reconstruit en 1851, sur le même emplacement, par l’architecte lavallois Pierre-Aimé Renous qui fut, pendant plusieurs années, l’architecte de la ville de Laval et du département de la Mayenne.

La construction se compose de deux corps de bâtiment formant un T. A l’un des angles est érigée une tour d’escalier à vis, en demi-œuvre. L’architecture de la mairie se singularise par son style néo-roman : ouvertures en plein cintre, rosace ornant le pignon de l’entrée principale, contreforts d’angle, corniche, modillons…

L’ancien presbytère est devenu la mairie de Gennes-sur-Glaize en 1972.

Fontaine Sainte-Opportune.

A l’origine, il existait dans l’enclos du presbytère une chapelle, dédiée à Sainte-Opportune, qui faisait l’objet d’un culte régional. Ce petit sanctuaire, utilisé depuis le XVIème siècle, fut détruit en 1795. Près de la chapelle se trouvait une fontaine, également dédiée à Sainte-Opportune et renommée pour les maladies des yeux. Cette fontaine est située dans le jardin, devant la mairie.

Entrée de la fontaine.
Entrée de la fontaine.
Fontaine Sainte-Opportune.
Fontaine Sainte-Opportune.

L'église Sainte-Opportune.

Les vestiges romans permettent de penser que cette église daterait du XIème siècle. A l'origine, adoptant un plan en croix latine, cette église se compose d'une nef, d'un chœur à chevet plat, d'un transept doté de chapelles et d'une tour massive.

Au XVème siècle, deux chapelles sont construites dans la nef.

Au début du XVIIIème siècle, le curé de la paroisse, le père Martin Chevrollier, fait refaire les baies de la nef et fait construire des voûtes en bois. Il commande également une partie du mobilier liturgique.

Retable du maître-autel réalisé par François Trouillard.

Le retable du maître-autel a été réalisé en 1699, bien qu’une inscription indique que la première pierre a été posée en 1713. L’autel est en marbre gris, noir et blanc. Le retable est en tuffeau et en marbre noir pour les colonnes et incrustations. Les statues, Vierge de Pitié au sommet, saint Pierre à droite et saint Paul de Tarse à gauche, sont en terre cuite. Elles ont été sculptées par Trouillard François au début du XVIIIème siècle.

La statue centrale du Sacré-Cœur date de 1876.

Chaire, en chêne sculpté - Hauteur totale, avec son abat-voix, 4 m 40.

Cette chaire a été offerte par Martin Chevriollier (curé de Gennes de 1671 à 1718) dans les premières années du XVIIIème siècle.

Sur les panneaux de la cuve, on peut voir Saint Pierre accompagné des 4 premiers Docteurs de l'Eglise : Saint Ambroise, Saint Augustin, Saint Jérôme et Saint Grégoire.

Vitrail de Sainte Opportune.
Vitrail de Sainte Opportune.
Vitrail de Saint Martin.
Vitrail de Saint Martin.
Sainte Opportune (née au VIIIème siècle - décédée en 770) abbesse  de Montreuil-au-Houlme.
Sainte Opportune (née au VIIIème siècle - décédée en 770) abbesse de Montreuil-au-Houlme.
Repère de nivellement sur l'église.
Repère de nivellement sur l'église.

Chapelle Sainte-Anne (1872).

Située dans le cimetière de Gennes-sur-Glaize, ce petit édifice culturel a pour origine une chapelle datant de 1158. Lieu de pèlerinage, la chapelle primitive fut reconstruite en 1872. A l’intérieur se trouve une statue en bois de Sainte-Anne apprenant à lire à l’Enfant-Jésus.

La chapelle a été rénovée par la commune en 1999.

r la commune en 1999.