La Gravelle.

L’église Saint-Jacques - XIIème siècle.

Cette église, sensiblement aussi longue que large, devait probablement se prolonger à l’origine vers l’ouest. Une tour flanque le cœur au nord. La chapelle dédiée à la Vierge, au sud, a été bâtie au XIXème siècle. Le retable du maître-autel (1850) a été réalisé par un menuisier de Vitré.

Au cours de la révolution, l’église a servi de caserne.

En 1876, un incendie a détruit entièrement le mobilier.

Les vitraux.

Les vitraux ont été réalisé par Kuchelbecker et Jacquier, maîtres-verriers au Mans. Un seul vitrail est signé et daté de 1885.

Transverbération de Sainte Thérèse.
Transverbération de Sainte Thérèse.
Kuchelbecker & Jacquier - Le Mans - 1885
Kuchelbecker & Jacquier - Le Mans - 1885
Saint Louis.
Saint Louis.
Education de la Sainte Vierge.
Education de la Sainte Vierge.
La Sainte Vierge délivre le baron de Sillé prisonnier au château de la Gravelle.
La Sainte Vierge délivre le baron de Sillé prisonnier au château de la Gravelle.
Saint Roch.
Saint Roch.
Chapelle de la Vierge - XIXème siècle.
Chapelle de la Vierge - XIXème siècle.
Retable du maître-autel - 1850.
Retable du maître-autel - 1850.
La Transfiguration.
La Transfiguration.

L'ancien relais de poste.

Située sur la route royale qui mène de Paris à Brest, La Gravelle était sous l’Ancien Régime une étape obligée, la dernière avant la Bretagne. Madame de Sévigné y faisait halte, quand elle partait en Bretagne.

Le plan d'eau.

Monument aux morts.

Monument aux morts dédié aux enfants du pays tombés durant les deux guerres mondiales.

Une plaque rend hommage à neuf jeunes martyrs arrêtés à la Gravelle le 27 juillet 1944 et morts au camp de Neuengamme en Allemagne.