Mézangers

L'église Saint-Front.

Cette église romane du Xème siècle a été profondément remaniée au cours des siècles. Elle se composait à l'origine d'un chœur terminé par une abside, d'une puissante tour-clocher et d'une nef.

Au XIVème siècle, elle est agrandie d'une chapelle seigneuriale au nord du chœur.

En 1615, Renée de Laval est enterrée dans le chœur de l'église. Son tombeau est transféré dans le bras sud du transept au XIXème siècle.

En 1880, une chapelle et une sacristie sont ajoutées sur le côté sud. Une absidiole est ajoutée à la chapelle seigneuriale. Une tourelle d'escalier est accolée sur la chapelle nord.

A l'intérieur, les murs de l'église sont couverts de peintures exécutées par Albert Vivet entre 1892 et 1901.

L'église renferme une statue de Françoise Mézières, jugée et guillotinée en 1794 pour avoir aidé et caché des soldats. Elle fut béatifiée en 1955 et la statue reçut la bénédiction en 1956. Elle porte un livre rappelant sa fonction d’enseignante et un rouleau de pansements faisant référence à son rôle d’infirmière.

La chapelle seigneuriale.

Elle a été fondée au XIVème siècle par les seigneurs du Rocher. Elle permettait au seigneur d'assister à la messe sans se mêler à la population. On peut voir les armes de la famille au-dessus de la porte.

La Grande maison.

Grande maison résidentielle du XVIème siècle avec vigne, étable, chapelle, jardin et cour. Elle fut remaniée au XIXème. La haute tour devait avoir une fonction de belvédère.

Le château du Rocher.

Le château du Rocher tient son nom des affleurements de granite visibles dans le parc.

Ce château du XIIIème siècle fut considérablement remanié par la suite. Au XIVème, ajout de trois tours du côté de l'étang ; au XVème siècle, ajout d'une tour d'escalier, de douves et de murailles ; au XVIème siècle, ajout d'une chapelle et d'une galerie.

En 1771, le domaine comptait 33 métairies.

En 1931, la famille de Chavagnac achète le château.

Le château est classé Monument Historique en 1963.

L'ancien presbytère.

Sa fondation pourrait remonter au XVème siècle. Il est constitué d'un logis, de dépendances (granges, toits à porc) et d'une vaste cour.

Autrefois, un porche le traversait, on peut encore voir dans la façade principale la trace de ce passage.

Pendant la Révolution, le presbytère devient Bien National. Il est loué mais n'est pas entretenu.

Le presbytère est vendu en 1809 mais très vite laissé à l'abandon.

En 1880, il est restauré en même temps que l'église.

Ancienne école privée de garçons.

Cette école fut construite en 1854 pour la somme de 12000 francs.

Le logis Hutereau.

Ce bâtiment datant de la fin du XVème siècle a gardé des éléments typiques de cette époque : accolade, fenêtres à grilles... Cette grande demeure bourgeoise devait appartenir aux seigneurs du château du Rocher et servait peut être à accueillir les amis ou personnes importantes.

Ecole publique.

Dans le villages.

Les maisons anciennes se reconnaissent à leur toiture dont la forte pente connaît une rupture près du bord. Cette rupture évitait que l'eau ruisselle sur les façades.
Une maison du village possède un blason provenant de la Cour de Mézangers. Il représente la famille de Mézangers et de Saint Bosmer (au XVème siècle, un certain Guillaume de Saint Bosmer est qualifié à la fois de seigneur de Sainte-Gemmes et de Mézangers).

Les fontaines.

L'Étang de Gué de Selle.

L'Étang de Gué de Selle, d'une étendue de cinquante hectares, est situé à Mézangers, sur la route reliant Évron à Mayenne.

Un acte du 12 juin 1498 mentionne cet étang dépendant du château du Rocher.

Son nom viendrait d’un gué que l’on pouvait franchir à cheval. Un jour, suite à une montée des eaux, l’eau arriva au niveau de la selle des chevaux. Cet étang pouvait encore être traversé à gué de selle.

Les terres alentour étant régulièrement inondées, une digue est élevée, au début du XIXème siècle, afin de retenir l’eau de l’étang.

1843, construction de la ferme des Pêcheries.

A la fin des années 1930, le propriétaire du site met son étang à la disposition des amateurs de baignade.

1975 : Le Syndicat intercommunal d'Évron achète le site (86 hectares) pour aménager une base de loisirs.

1976 : L'étang est curé pour faciliter la navigation des voiliers.

1978 : Aménagement d'un parking.

1979 - 1980 : Rénovation de la ferme des Pêcheries qui est louée à un restaurateur.

1981 : Aménagement de courts de tennis.

1988 : Création d'un swing-golf de 9 trous sur une superficie de 3,5 hectares, puis d'un terrain de football.

1992 : La ferme des Pêcheries est rachetée par messieurs Peschard et Paris qui ouvrent le Relais du Gué de Selle. Construction de la base nautique (club et scolaire).

2001 : Renforcement de la digue de l'étang, les pierres sont replacées une par une en glissant dessous une fine couche de ciment.