Saint-Pierre-des-Nids.

La Poôté - Saint-Pierre-des-Nids.

Le 30 septembre 1928, le conseil municipal approuve à l’unanimité la demande de Monsieur Henri Guille, Maire de la Poôté, de rebaptiser la commune "Saint-Pierre-des-Nids".

Eglise Saint-Pierre (1880-1883) – Place de la Poôté.

L’ancienne église se trouvait sur la place de la Poôté, entourée par le cimetière. Le cimetière a été transféré route de Saint-Cénéri. La nouvelle église, néo-gothique, fut construite par l’abbé Léon Legeard sur le terrain du presbytère. La première pierre fut posée le 6 juillet 1880 et la consécration eut lieu le 22 avril 1883. Son chœur est flanqué d’un déambulatoire. En 1933, Jean-Baptiste David, curé de la paroisse, fait poser, au-dessus des arcades du chœur, des peintures murales relatant la vie de saint Pierre.

Monument aux morts de la Poôté.
Monument aux morts de la Poôté.

Les vitraux – Maître-verrier Van-Guy de Tours (1988-1989).

Dans le chœur, sont représentés les douze apôtres, Judas est remplacé par saint Paul. Derrière le chœur, dans la chapelle du Saint Sacrement, sont représentées les apparitions de la Salette, de Pontmain et de Lourdes. Dans le déambulatoire, sont évoqués les saints patrons des curés de l’église Saint-Pierre.

Les vitraux et les peintures du choeur.
Les vitraux et les peintures du choeur.
Les vitraux et les peintures du choeur.
Les vitraux et les peintures du choeur.
Les vitraux et les peintures du choeur.
Les vitraux et les peintures du choeur.
Les vitraux de la chapelle du Saint Sacrement.
Les vitraux de la chapelle du Saint Sacrement.

Broyeur à pommes.

Cet équipement servait autrefois à broyer les pommes avant de les porter au pressoir.

La meule, posée verticalement dans une auge circulaire appelée "gadage", était fixée sur un axe en bois. Elle était entraînée par un cheval tournant à l’extérieur du gadage.

Le lavoir – Rue des Avaloirs.

Il existait plusieurs lavoirs à Saint-Pierre-des-Nids. Le lavoir du centre ville a été restauré et décoré, par un peintre local, de peintures en trompe l’œil évoquant l'aspect du village autrefois.

Le lavoir se situe rue des Avaloirs, sur la route de Pré-en-Pail.

Le chemin des arts - Parcours pédagogique d’une vingtaine de kilomètres.

Le chemin des arts est jalonné de quatre œuvres :

- le Mont des Avaloirs, point de départ du chemin des arts, accueille l’oeuvre "Fécondation" de Giovanni Carosi ;

- la deuxième étape au lieu-dit Vaucillon la sculpture de Gilles Vitaloni, représentative de la vie dans la haie ;

- Saint-Pierre-des-Nids, troisième étape du parcours, "le faucon apprivoisé" de Yann-Loü Lara ;

- Saint-Céneri-le-Gérei, point d’arrivée, "Naissance et croissance du végétal" oeuvre de Christian Jacques.

L’inauguration a eu lieu le 14 mai 2005 à Saint-Pierre-des-Nids.

L’oratoire Notre-Dame-du-Calvaire.

L’oratoire du calvaire, fermé par une grille, abrite un autel taillé et sculpté dans le granit. D’un des trous creusés dans le rocher surgit une croix taillée dans un pied d’épine blanche, les branches maîtresses ont été courbées pour former les deux bras de la croix. Un serpent s’enroule en descendant de la croix. La croix supporte un Christ en bois, grandeur nature. Au pied de la croix, la Vierge et saint Jean. L’inscription au-dessus de la croix est en hébreux, en grec et en latin. Le décor, peint sur tout le mur par un artiste du pays, représente la ville de Jérusalem.

La Révolution a respecté ce sanctuaire.