Ecluse de l'Âme (n°16) - altitude 55 mètres.

Au moyen âge, un barrage existait sur la commune de Montflours près du gué de l'Ame, point de passage sur la rivière. Il assurait le fonctionnement d’un moulin situé sur la rive droite et disparu avant 1800. En 1855, lors de la canalisation de la Mayenne, un nouveau barrage, doté d'une écluse, est construit à un kilomètre en aval du site d’origine.

En 1959, EDF installe une micro-centrale dans le pertuis. Aujourd’hui, elle ne fonctionne plus, le transformateur a été supprimé.

Un petit bâtiment, installé en 1900 sur la rive droite pour permettre l'irrigation des prairies et l'alimentation du château d'Orange, a disparu.

La maison éclusière.

La maison éclusière possède trois travées et trois niveaux. Les ouvertures et les angles du bâtiment sont en tuffeau. Le soubassement de la façade est en granite. Sur le linteau de la porte d'entrée, on peut lire la date de 1854, le numéro (16) et le nom ECLUSE DE L’AME. Un agrandissement a été ajouté au sud de la maison à la fin du 20e siècle.

Au fond du jardin se trouve le fournil.

Le fournil.
Le fournil.

La frayère.

Deux pêcheries étaient établies à proximité de l'ancienne chaussée de l'Ame. Après la construction du nouveau barrage, un établissement piscicole est réalisé en 1856 sur le nouveau site. En 1884, les bassins sont agrandis et des travaux destinés à les préserver des crues sont réalisés.

Suite à la canalisation de la Mayenne, on s’aperçut que les poissons (brochets…) ne remontaient plus la rivière. Une frayère fut donc construite à l’Ame (fin du 19e, début du 20e), la seule frayère maçonnée sur un site d'écluse en Mayenne. Elle se trouve à l’ouest de la maison éclusière. Le bâtiment était constitué de piles de briques et ceint d’un assemblage de planches (aujourd’hui disparu). Il était couvert d’ardoise et abritait des compartiments séparés les uns des autres par des murets en briques et en carreaux de terre cuite. Une vanne d'alimentation en eau, située à l’est de la maison éclusière, s'ouvre sur le canal. En aval l'eau rejoint la Mayenne par un canal. Les viviers à poissons se trouvaient dans trois bassins centraux.

La frayère.
La frayère.
Bassin.
Bassin.
Repère de nivellement sur l'écluse.
Repère de nivellement sur l'écluse.
Repère de nivellement sur la maison éclusière.
Repère de nivellement sur la maison éclusière.