L'écluse de la Maignannerie.

Depuis le Moyen Âge, un barrage assurait, à proximité du lieu-dit actuel de la Maignannerie, le fonctionnement d’un moulin à farine.

L'érection d'un nouveau moulin, sur la rive droite, a été autorisée en 1864 mais n’a jamais été menée à bien.

La canalisation de la rivière, dans la seconde moitié du XIXème siècle, entraîna la construction d’un nouveau barrage, doté d’une écluse, à 550 mètres au sud du site d’origine. Leur réception provisoire a eu lieu le 6 avril 1855. La maison éclusière, actuellement inhabitée, porte sur le linteau de la porte d'entrée la date de 1854.

Dès 1954, une micro-centrale électrique fut installée dans le pertuis (ouverture pratiquée dans le barrage pour permettre l’écoulement de l’eau). Détruite par les crues, elle fut remplacée en 1996. Le bâtiment du transformateur prend place au nord de la maison éclusière. Il est plus élevé que ceux construits de 1959 à 1961 sur les autres sites d'écluses du nord Mayenne.

Le barrage a une forme de chevron. Les parties maçonnées de l'écluse sont traitées en granite taillé. La maison éclusière présente la même architecture et la même implantation que celles du Moulin Oger et de L'Ame. Elle porte le numéro de l'écluse (17), inscrit sur la plaque de fonte accrochée au-dessus du linteau de la porte et son nom, gravé sur la table de pierre. Elle n'est accompagnée d'aucune dépendance. Son jardin est clôturé par un mur en moellons.

La maison éclusière n'est plus habitée.
La maison éclusière n'est plus habitée.
Bâtiment du transformateur.
Bâtiment du transformateur.
Repère de nivellement sur l'écluse.
Repère de nivellement sur l'écluse.
Repère de nivellement sur la maison éclusière.
Repère de nivellement sur la maison éclusière.

La Vierge de la Merveille.

Non loin de là, sur le bord de la D250, près du chemin menant à l’écluse, une vierge trône au sommet d’une colonne entre deux grands arbres.

 

Sur le socle, on peut lire, en écriture surchargée :

"N D DE GRACE - 1766 – ARRETE VOYAGEUR VIENS M ADRESSER TES VOEUX MON FILS EST TON SAUVEUR JE VEUS TE RENDRE HEUREUX"


La Vierge de la Merveille est sur la commune de Saint-Jean-sur-Mayenne.

On allait prier la Vierge de la Merveille le lundi de la Pentecôte. Les arbres qui ombrageaient la statue ont été renversés par un tourbillon en 1893.