Eglise Saint Vénérand.

L'église de l'antique prieuré de Saint-Melaine, qui servait d'église paroissiale, étant trop éloignée pour les habitants du Pont-de-Mayenne, Guy XIV de Laval offre en 1484, pour la construction d’une nouvelle église, le chef de Saint Vénérand.

Le 16 mai 1485, Guy XIV, comte de Laval, pose la première pierre de l'édifice.

En 1490, Guy XV donne des reliques de Saint Vénérand. On construit une chapelle provisoire au milieu du futur chœur, où sont transportées, lors d’une procession solennelle, les reliques de Saint Vénérand. 

 

En 1500 la fine flèche en ardoise du clocher, oeuvre du charpentier Jean Bodin, est achevée.

A partir de 1522 des travaux d'agrandissement ont lieu dans la nef, le transept et le chœur (la nef est allongée d'une travée). Les voûtes sont achevées en 1565.

La partie supérieure du porche et la tourelle d'escalier, attribuées au maître maçon Jamet Neveu, sont terminées en 1594. Le bras droit du transept est agrandi vers 1602. Des chapelles sont réalisées, à l'ouest du chœur en 1642 et à l'est en 1690. François Langlois allonge le bras gauche du transept (entre 1690 et 1697). Une dernière chapelle est réalisée en 1705.

 

En 1853 et 1854, des voûtes de briques viennent se substituer aux voûtes d'origine dans la nef et le transept, puis l'architecte Eugène Boret ajoute deux bas-côtés supplémentaires en 1870.

En 1891, la restauration de la façade, par l’architecte Louis Garnier termine le cycle des grands travaux. Les ajouts du XIXème siècle ont été détruits depuis les restaurations entamées en 1987 et qui se sont achevées en 2006.

Entrée de la chapelle.
Entrée de la chapelle.
Verrière ouest - Vitrail de Moïse (1541). Ce vitrail représente huit scènes de la vie de Moïse.
Verrière ouest - Vitrail de Moïse (1541). Ce vitrail représente huit scènes de la vie de Moïse.
Verrière est - Vitrail de la Crucifixion (1521)
Verrière est - Vitrail de la Crucifixion (1521)
Vitrail de la Crucifixion - détail.
Vitrail de la Crucifixion - détail.
Les grilles du choeur en fer forgé sont classées.
Les grilles du choeur en fer forgé sont classées.
Le maître autel en marbre provient de Saint Tugal.
Le maître autel en marbre provient de Saint Tugal.

Le mobilier du sculpteur Jean Divry.

En 2007, Jean Divry, sculpteur à Paimpol, livre un nouveau mobilier (autel, sièges, cierge, ambon, croix), en verre incrusté de copeaux d'or. Ce nouveau mobilier, après avoir créé une vive polémique, fur progressivement retiré. Aujourd'hui, il a totalement disparu.

Stalles du XVIème siècle provenant du couvent de Patience.
Stalles du XVIème siècle provenant du couvent de Patience.
Les miséricordes et les appui-mains des parcloses sont ornés de motifs variés.
Les miséricordes et les appui-mains des parcloses sont ornés de motifs variés.
Bénitier en marbre d'Argentré (1699).
Bénitier en marbre d'Argentré (1699).
Retable de sainte Anne (1606) - Statues de saint Amboise et de saint Augustin.
Retable de sainte Anne (1606) - Statues de saint Amboise et de saint Augustin.
Retable de Saint Joseph (1743) - Statues de Saint François et de Saint Louis.
Retable de Saint Joseph (1743) - Statues de Saint François et de Saint Louis.
Statue de Saint Louis.
Statue de Saint Louis.
Retable de Notre-Dame des Anges (1748) - Statues de Saint Pierre et de Saint Paul.
Retable de Notre-Dame des Anges (1748) - Statues de Saint Pierre et de Saint Paul.
Saint Pierre - Retable de Notre Dame des Anges (1748).
Saint Pierre - Retable de Notre Dame des Anges (1748).
Retable de Saint Jean Baptiste (1743) - Statues de Saint François et de Sainte Thérèse.
Retable de Saint Jean Baptiste (1743) - Statues de Saint François et de Sainte Thérèse.
Retable des Evêques (1732). Etage supérieur: Saint René et Saint Malo. Etage inférieur: Saint Melaine, Saint Julien et Saint Charles Borromée.
Retable des Evêques (1732). Etage supérieur: Saint René et Saint Malo. Etage inférieur: Saint Melaine, Saint Julien et Saint Charles Borromée.
Statue de Saint Julien.
Statue de Saint Julien.
Vierge de Toussaint en marbre blanc (1840).
Vierge de Toussaint en marbre blanc (1840).

Statues de Saint-Vénérand et de Saint-Sébastien- XVIIème siècle.

Les statues en terre cuite, peinte, de Saint-Vénérand et Saint-Sébastien sont l'oeuvre de Pierre Biardeau (1608-1671). Elles ornaient autrefois le retable du maître-autel.

 Saint-Vénérand, martyr, est représenté vêtu d'une tunique, la tête entre les mains. Saint-Sébastien est représenté le torse nu, les mains liées à un tronc d'arbre.

Ces statues qui viennent d'être restaurées, avait déjà été restaurées au XIXème siècle puis dans les années 1980.

L'Annonciation - Jean Boucher de Bourges (1575 - 1632).

Cette peinture a l'huile, réalisée par Jean Boucher de Bourges en 1618, représente l'annonce faite à la Vierge Marie de sa maternité divine par l'archange Gabriel. La Vierge a le regard tourné vers le Saint-Esprit.

Ce tableau qui vient d'être restauré, avait déjà été restauré dans les années 1980.

CY GIT LE CORPS DE DEFFUNCT MONSIEUR FRANCOIS DE LAPORTE ANCIEN CONSUL DU ROY EN EGYPTE... NEGOTIANT BLANCHISSEUR... DECEDE LE DOUZE JUIN MILLE SEPT CENT SOIXANTE ONZE.
CY GIT LE CORPS DE DEFFUNCT MONSIEUR FRANCOIS DE LAPORTE ANCIEN CONSUL DU ROY EN EGYPTE... NEGOTIANT BLANCHISSEUR... DECEDE LE DOUZE JUIN MILLE SEPT CENT SOIXANTE ONZE.
Confessionnal.
Confessionnal.
Grille du balcon.
Grille du balcon.
La petite chapelle dans la sacristie. La sacristie a été construite en 1870.
La petite chapelle dans la sacristie. La sacristie a été construite en 1870.