Le Vieux-Château.

En 1020, Guy de Dénéré, qui deviendra Guy Ier de Laval, (v 980/990 - v 1062) se fait construire un château à motte, en bois et en terre, pour contrôler le gué et les territoires environnants. Le château se situait à l'emplacement de l'actuelle place des Acacias et la basse cour, place de la Trémoille.

Fin du XIème, début du XIIème siècle, on construit un donjon carré au-dessus de la crypte et une première enceinte d'environ 150 mètres autour du château.

Le domicilium comprend une aula (salle de réception), une camera (appartement du seigneur) et une capella (chapelle).

Vers 1220, le château se dote d’un donjon cylindrique, en pierre, de 34 mètres de haut. Il se compose de cinq niveaux, ses murs ont une épaisseur de 2,50 mètres. La charpente du donjon, unique en France, est formée de deux énormes roues horizontales servant à supporter la toiture et les hourds (ouvrage en bois, en encorbellement, servant à assurer la défense de la tour). La tour maîtresse se trouve dans un angle et non pas au milieu de l'enceinte.

Au XIIIème siècle, on construit une enceinte fortifiée de 1100 mètres de long. 

Au début du XVème siècle, une grande aile, parallèle à la Mayenne, remplace un ancien bâtiment datant du XIIIème siècle. En 1470, construction de l'aile sud.

A la Renaissance, Guy XVI fait percer de grandes fenêtres sur la cour, ornées d'un riche décor de tuffeau.

Le vieux château servira de prison de 1792 à 1909 puis il sera laissé à l'abandon jusqu'en 1950.

Il est classé monument historique depuis 1840.

En 1966, Jules Lefranc, artiste d'origine lavalloise, propose à la ville une partie de sa collection personnelle afin de "servir à la création d'un musée d'Art naïf."

Le musée d'Art naïf ouvre ses portes le 20 juin 1967.

Le donjon cylindrique, pièce maîtresse du Vieux Château, a été élevé en 1220.
Le donjon cylindrique, pièce maîtresse du Vieux Château, a été élevé en 1220.
On aperçoit, à chaque niveau, les archères. Les fenêtres ont été ouvertes à la Renaissance.
On aperçoit, à chaque niveau, les archères. Les fenêtres ont été ouvertes à la Renaissance.
Entrée du vieux château.
Entrée du vieux château.
Vue sur l'ancien donjon carré.
Vue sur l'ancien donjon carré.
Ancien donjon carré vu de la rue du Val-de-Mayenne.
Ancien donjon carré vu de la rue du Val-de-Mayenne.
On aperçoit les ouvertures de la crypte, 12 mètres au-dessus du niveau de la rue du Val-de-Mayenne.
On aperçoit les ouvertures de la crypte, 12 mètres au-dessus du niveau de la rue du Val-de-Mayenne.
Emplacement de la aula (salle de réception).
Emplacement de la aula (salle de réception).
Vestiges des remparts primitifs.
Vestiges des remparts primitifs.
Béatrix de Gavre, femme de Guy IX, qui aurait fait venir à Laval des ouvriers flamands spécialisés dans les techniques de tissage.
Béatrix de Gavre, femme de Guy IX, qui aurait fait venir à Laval des ouvriers flamands spécialisés dans les techniques de tissage.
Aile ajoutée en 1450. Tourelle d'escalier ajoutée en 1911, provenant de l'Abbaye de Clermont.
Aile ajoutée en 1450. Tourelle d'escalier ajoutée en 1911, provenant de l'Abbaye de Clermont.
Les fenêtres renaissances ont été ouvertes en 1500.
Les fenêtres renaissances ont été ouvertes en 1500.
Volet intérieur en bois sculpté.
Volet intérieur en bois sculpté.
Une ouverture a été pratiquée dans l'épaisseur du mur lorsque le donjon a servi de prison après la Révolution.
Une ouverture a été pratiquée dans l'épaisseur du mur lorsque le donjon a servi de prison après la Révolution.
L'épaisseur des murs est de près de 3 mètres à la base du donjon.
L'épaisseur des murs est de près de 3 mètres à la base du donjon.
Plaque de cheminée.
Plaque de cheminée.

La crypte.

Dans la cour, un escalier permet d'accéder à la crypte. Partie la plus ancienne du château, elle daterait de la fin du XIème siècle. La crypte mesure 16 mètres de long sur 12 mètres de large.

Escalier donnant accès à la crypte qui fut construite fin du XIème siècle par Guy II.
Escalier donnant accès à la crypte qui fut construite fin du XIème siècle par Guy II.
Chapelle souterraine du château à trois nefs terminées chacune par une abside. Les fenêtres sont ornées de vitraux.
Chapelle souterraine du château à trois nefs terminées chacune par une abside. Les fenêtres sont ornées de vitraux.
Le décor des arcs est dû à l'utilisation du grès roussard, de couleur rose / rouille.
Le décor des arcs est dû à l'utilisation du grès roussard, de couleur rose / rouille.
Sarcophage en plomb d'Anne d'Alègre, Comtesse de Laval, retrouvée dans la chapelle du château et réinhumée le 10 octobre 1992.
Sarcophage en plomb d'Anne d'Alègre, Comtesse de Laval, retrouvée dans la chapelle du château et réinhumée le 10 octobre 1992.
Boîte, contenant le coeur d'Anne d'Alègre, retrouvée dans la chapelle du château, à côté du sarcophage.
Boîte, contenant le coeur d'Anne d'Alègre, retrouvée dans la chapelle du château, à côté du sarcophage.
Sainte Barbe - Premier quart du XVIème siècle, traces de polychromie. Originaire d'Orient, le culte de Sainte Barbe, invoquée contre la foudre, se répandit en Occident aux XVème et XVIème siècles.
Sainte Barbe - Premier quart du XVIème siècle, traces de polychromie. Originaire d'Orient, le culte de Sainte Barbe, invoquée contre la foudre, se répandit en Occident aux XVème et XVIème siècles.
Christ chevalier - XVème siècle.
Christ chevalier - XVème siècle.
Trinité - XVème siècle, traces de polychromie - Dieu le Père, coiffé d'une tiare à trois couronnes, tient la croix où son fils est crucifié. La colombe du Saint-Esprit a disparu.
Trinité - XVème siècle, traces de polychromie - Dieu le Père, coiffé d'une tiare à trois couronnes, tient la croix où son fils est crucifié. La colombe du Saint-Esprit a disparu.
Sainte Anne Trinitaire -  XVème siècle, traces de polychromie. Sainte Anne, assise, tient la Vierge et l'Enfant Jésus sur ses genoux.
Sainte Anne Trinitaire - XVème siècle, traces de polychromie. Sainte Anne, assise, tient la Vierge et l'Enfant Jésus sur ses genoux.
Vierge à l'enfant - XVème siècle, traces de polychromie.
Vierge à l'enfant - XVème siècle, traces de polychromie.
Statuette reliquaire de Saint Julien (1639) - Argent repoussé, décor ciselé, partiellement doré - hauteur 48,5 cm. Statuette, offerte à l'hôpital Saint Julien de Laval par deux de ses administrateurs en 1639.
Statuette reliquaire de Saint Julien (1639) - Argent repoussé, décor ciselé, partiellement doré - hauteur 48,5 cm. Statuette, offerte à l'hôpital Saint Julien de Laval par deux de ses administrateurs en 1639.
Saint Julien, évêque du Mans, est représenté revêtu de ses attributs d'évêque: crosse et mitre. La femme à la cruche, représentée en taille réduite, évoque le miracle de la source que le prélat fit jaillir pour abreuver les habitants du Mans.
Saint Julien, évêque du Mans, est représenté revêtu de ses attributs d'évêque: crosse et mitre. La femme à la cruche, représentée en taille réduite, évoque le miracle de la source que le prélat fit jaillir pour abreuver les habitants du Mans.
Graffiti sur pilier, probablement du XVIème siècle.
Graffiti sur pilier, probablement du XVIème siècle.
Autre graffiti sur le même pilier datant probablement du XIXème siècle.
Autre graffiti sur le même pilier datant probablement du XIXème siècle.

Le donjon.

Haut de plus de 34 mètres, le donjon a un diamètre de 12 mètres. Les murs ont une épaisseur d'environ 2,70 mètres à leur base et de 2,24 mètres au sommet. L'accès à l'intérieur de la tour s'effectuait par un pont-levis desservant une porte située au premier étage. Les salles supérieures sont accessibles par un escalier en vis ménagé dans l'épaisseur de la muraille. Une pièce, aveugle à l'origine, était accessible par une trappe pratiquée dans le centre de la voûte.

Pont-levis donnant accès au donjon, se trouvant aujourd'hui à l'intérieur du château.
Pont-levis donnant accès au donjon, se trouvant aujourd'hui à l'intérieur du château.
Grille du balcon.
Grille du balcon.
Assommoir et logement de la herse.
Assommoir et logement de la herse.
Porte donnant accès à l'escalier du donjon,
Porte donnant accès à l'escalier du donjon,
Escalier en vis se trouvant dans l'épaisseur des murs.
Escalier en vis se trouvant dans l'épaisseur des murs.
Saint Julien.
Saint Julien.
Statue sans doute d'origine hongroise (?).
Statue sans doute d'origine hongroise (?).

Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.

Ce coffret de forme rectangulaire, est recouvert de minces plaques d’ivoire maintenues par des chevilles et des cornières. Il est orné d’un décor de scènes de chasse peint en rouge et vert et rehaussé de dorure. 

Ce coffret fut utilisé pour conserver les reliques de Saint Tugal et aurait été donné par Anne de Laval, veuve de Guy XIII, au chapitre de Saint-Tugal.

Lors de la destruction de la collégiale, le coffret est déposé dans l’église de la Trinité avant de passer dans une collection privée. Il a été racheté par le musée de Laval en 1893.  

 

Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.
Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.
Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.
Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.
Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.
Coffret de Saint Tugal – Sicile XIIIème siècle.
Buste d'Ambroise Paré.
Buste d'Ambroise Paré.
Trousse de trépanation d'Ambroise Paré.
Trousse de trépanation d'Ambroise Paré.
Plafond du chartrier (la bibliothèque). La bibliothèque fut brûlée durant la révolution.
Plafond du chartrier (la bibliothèque). La bibliothèque fut brûlée durant la révolution.
Les anneaux servaient à suspendre les livres pour les protéger des rongeurs et de l'humidité.
Les anneaux servaient à suspendre les livres pour les protéger des rongeurs et de l'humidité.
Maquette de la charpente du donjon.
Maquette de la charpente du donjon.
Charpente en chêne. 60% de la charpente est d'origine. Les chênes ont été abattus en 1220. On voit bien les deux énormes roues horizontales. Le tour de la charpente est fermé par des hourds.
Charpente en chêne. 60% de la charpente est d'origine. Les chênes ont été abattus en 1220. On voit bien les deux énormes roues horizontales. Le tour de la charpente est fermé par des hourds.
Partie supérieure de la charpente, entièrement rénovée.
Partie supérieure de la charpente, entièrement rénovée.
Restauration du château en 1911.
Restauration du château en 1911.

La salle de réception du Vieux-Château.

Tombeau Enfeu de Roberte d'Usage, première épouse de Montjean provenant de l'Abbaye cistercienne de Clermont - calcaire XVème siècle.
Tombeau Enfeu de Roberte d'Usage, première épouse de Montjean provenant de l'Abbaye cistercienne de Clermont - calcaire XVème siècle.
Ecusson aux armes des familles de Couesmes et d'Usage (1412) provenant de l'Abbaye cistercienne de Clermont.
Ecusson aux armes des familles de Couesmes et d'Usage (1412) provenant de l'Abbaye cistercienne de Clermont.

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    Gaël Huet (lundi, 28 juin 2010 17:58)

    Magnifiques photos!! On en redemande!! J'aime beaucoup les photos extérieurs et celles de boiseries.

  • #2

    madeleine (jeudi, 17 novembre 2011 10:54)

    Les plus belles photos que j'ai trouvées sur Laval. Merci.

  • #3

    jgerboin53@hotmail.fr (vendredi, 24 janvier 2014 10:53)

    trop beau

  • #4

    Alain N. (dimanche, 26 avril 2015 09:09)

    felicitations pour ce remarquable travail !

  • #5

    jean (mardi, 26 janvier 2016 09:17)

    félicitation magnifique photos de Laval !

  • #6

    xavier (mardi, 26 janvier 2016 09:44)

    c'est de toute BEAUTE !!!

  • #7

    Pierrie (mercredi, 25 mai 2016 15:20)

    Merci, pour ce travail remarquable,et toutes ses explications !

  • #8

    Cours de Yoga à Laval (53) (jeudi, 30 juin 2016 13:01)

    Très belles photos de cette ville charmante et belle. Merci.

  • #9

    leonard (mercredi, 18 janvier 2017 08:18)

    waw super c'est magnifique j'en veux d'autres!!!