La porte Beucheresse.

La porte Beucheresse (porte des bûcherons) est flanquée de deux tours. C’est le seul vestige des portes de l’enceinte. Elle s’ouvrait à l’ouest sur la Bretagne mais également sur les chemins de la forêt de Concise et servait à l’approvisionnement de bois.

A l'intérieur de la porte, subsistent les rainures qui servaient à monter ou descendre la herse, ainsi que l'espace où elle se logeait une fois relevée.

Son arcade ogivale, composée de claveaux (pierres taillées en biseau formant une voûte) d'égales dimensions, est surmontée d'une arcade en plein cintre.

Attribuable pour sa partie basse au XIIIème siècle, elle fut modifiée au XVème siècle par l'installation d'un chemin de ronde sur mâchicoulis.

Comme l'atteste la date apposée sur la tour de gauche, ce monument a été partiellement remanié en 1872, ouverture des boutiques et des grandes fenêtres.

Logement de la herse.
Logement de la herse.

La pierre de la Bastille.

Pierre-François Palloy, architecte-entrepreneur chargé de démolir la Bastille, avait prévu d'offrir à chacun des 83 départements français une reproduction de la prison, taillée dans une des pierres de la forteresse. Finalement, il se contentera d'envoyer une pierre gravée d'un extrait de la Déclaration des droits de l'homme.

La pierre, provenant de la Bastille et offerte au département de la Mayenne, a été scellée au-dessus de la porte.

Pierre provenant de la Bastille
Pierre provenant de la Bastille