Alain Gerbault (17 novembre 1893 - 16 décembre 1941)

Alain Gerbault est né le 17 novembre 1893, place de Hercé à Laval, d’une famille d'industriels. Il effectue sa scolarité à Laval puis à Paris, avant d'entrer à l'École nationale des ponts et chaussées.

Durant la Première Guerre mondiale il est engagé volontaire dans l'aviation. Il remporte plusieurs victoires spectaculaires et se fait remarquer par sa science tactique et son habileté dans les acrobaties aériennes.

Après guerre, il se lance dans les affaires sans grand succès, et participe à de nombreux tournois de tennis, sport qu'il pratique depuis son enfance. En 1921, associé à Pierre Albaran, il est finaliste en double aux Championnats du monde.

 

En 1921, il achète en Angleterre un vieux voilier de course : le Firecrest (crête de feu). Construit en 1892, ce bateau n'est pas approprié à la navigation solitaire. Après un entraînement de plusieurs mois en Méditerranée, il réalise en 1923 la première traversée de l'Atlantique en solitaire d'Est en Ouest, ralliant en 101 jours Gibraltar à New York.

Il demeure quelque temps aux États-Unis où son exploit lui a valu une certaine célébrité. En 1924, il repart pour un tour du monde en solitaire. Il rentre triomphalement au Havre le 26 juillet 1929.

 

Attiré par la Polynésie dont il est tombé amoureux pendant son périple, il repart en 1932 sur un nouveau bateau construit grâce aux droits d'auteur de ses ouvrages. Il apprend les langues océaniennes et passe les neuf dernières années de sa vie dans l'Océan Pacifique où il s'efforce de faire revivre les traditions locales, les chants et les danses interdits par l'Église. Pour lutter contre l'alcoolisme, il introduit le football.

 

Durant la Seconde Guerre mondiale, il prend le parti du maréchal Pétain. Son dernier voyage est une fuite désespérée à travers tout le Pacifique, pour échapper aux menaces de guerre. Miné par la malaria, il meurt sur l'île de Timor en Indonésie le 16 décembre 1941.

En 1949, ses cendres sont transférées par la Marine nationale à Bora-Bora, où il repose selon son vœu.

Maison natale d'Alain Gerbault.
Maison natale d'Alain Gerbault.

Le Men Hic.

Entre le 6 juin et le 10 septembre 1923, le lavallois Alain Gerbault traverse l'Atlantique, à la voile, en solitaire et sans assistance, sur le Firecrest, ralliant Gilbratar à New-York.

Le 27 juillet 1931, le "Firecrest" coule alors qu’il est remorqué par la marine Nationale.

Face à l'espace Alain Gerbault, surplombant la ville, est ancrée "Le Men Hic", sister ship du "Firecrest".

Rénovation du Men Hic.

En octobre 2013, des travaux de rénovation du "Men Hic" sont réalisés par la Ville de Laval en partenariat avec la Jeune Chambre Economique de Laval, le lycée Gaston Lesnard et l'association Alain Gerbault, à l'occasion du 90ème anniversaire de la traversée de l'Atlantique nord en solitaire à la voile d'Alain Gerbault.

Le bateau avait déjà été restauré en 1986 par Christophe Jarry, charpentier de marine.

21 octobre 2013
21 octobre 2013
21 octobre 2013
21 octobre 2013
14 novembre 2013
14 novembre 2013
10 décembre 2013
10 décembre 2013

Espace Alain Gerbault.

L'espace Alain Gerbault a été inauguré en 1993 à l'occasion du centenaire de la naissance d'Alain Gerbault. Ce lieu a pour mission la reconnaissance de la mémoire du navigateur et voyageur lavallois Alain Gerbault (1893-1941).

Espace Alain Gerbault - Jardin de la Perrine.
Espace Alain Gerbault - Jardin de la Perrine.
Buste d'Alain Gerbault, réalisé par Jan Martel - Musée des Sciences.
Buste d'Alain Gerbault, réalisé par Jan Martel - Musée des Sciences.
"Il vente, il vente, c'est le vent de la mer qui vous tourmente". Alain Gerbault
"Il vente, il vente, c'est le vent de la mer qui vous tourmente". Alain Gerbault
"Il a été une force, une volonté, un exemple". Docteur Charcot
"Il a été une force, une volonté, un exemple". Docteur Charcot