Alfred Jarry.

Alfred Jarry  est né à Laval, quai de Mayenne (quai Jehan-Fouquet), le 8 septembre 1873. Il est le fils d'Anselme Jarry, négociant en textile, et de Caroline Marie Jarry née Quernest.

De mai 1878 à juillet 1879, il est élève au Petit Lycée de Laval.

En 1879, Caroline Jarry quitte son mari et s'installe à Saint-Brieuc.

De 1879 à 1888, Alfred Jarry est élève au Lycée de Saint-Brieuc.

En 1888, il rédige Les Polonais, qui est la plus ancienne version d'Ubu roi.

En 1894, Alfred Jarry, critique d'Art, manifeste son admiration pour le Douanier Rousseau, un compatriote lavallois.

De novembre 1894 à décembre 1895, Alfred Jarry effectue son service militaire à la Caserne Corbineau de Laval.

Sportif accompli, Alfred Jarry pratique le tir, l'escrime et le cyclisme. En novembre 1896, il achète une bicyclette de course chez Jules Trochon, marchand de cycles à Laval, qu'il ne paiera pas.

La première représentation d’Ubu roi eut lieu le 10 décembre 1896, au Théâtre de l'Œuvre. Elle suscita une vive polémique.

De mai 1906 à mai 1907, Alfred Jarry, ruiné et malade, résidera chez sa soeur Charlotte, au 13, rue Charles Landel à Laval ; puis, de mai à octobre 1907, dans la maison familiale, 13 et 15 rue de Bootz.

En octobre 1907, Alfred Jarry rentre à Paris et se réinstalle au 7, rue Cassette.

Il meurt le 1er novembre 1907 d'une méningite tuberculeuse.


S’identifiant à son personnage, préférant le principe du plaisir à celui de la réalité, Jarry a vécu comme il lui plaisait avec ses trois attributs : la bicyclette, le revolver et l’absinthe.

Le nom d'Alfred Jarry restera lié au personnage du Père Ubu : stupide et méchant, avide et grossier, lâche et ridicule…

Acte de naissance d'Alfred Jarry.
Acte de naissance d'Alfred Jarry.
C'eût été un comble que d'interdire la rue Alfred Jarry aux vélos !
C'eût été un comble que d'interdire la rue Alfred Jarry aux vélos !
Plaquer commémorative, rue Charles Landelle.
Plaquer commémorative, rue Charles Landelle.

Hommages à Alfred Jarry.

Alfred Jarry et Ubu Roi - Musée Robert Tatin.

Alfred Jarry, très stylisé, est représenté avec sa bicyclette. Sa cage thoracique est devenue une cage à oiseaux ouverte sur les côtés.

Ubu Roi, trônant sur un dé pipé, nous ignore, il refuse de nous voir et de nous entendre. Le dé est orné du chiffre cinq, symbolisant la raison, sur les deux côtés.

Alfred Jarry - Parvis des Droits de l'Homme - Ossip Zadkine (1966).

En 1938, Ossip Zadkine réalise un premier projet de monument à Alfred Jarry.

Agrandie, remaniée, la statue d’Alfred Jarry, commandée par l’Etat, est inaugurée le 29 mars 1968.

Tout d’abord installée place Hardy de Lévaré, près de la porte Beucheresse, la statue se trouve aujourd’hui sur le Parvis des Droits de l’Homme.

Alfred Jarry enfourche sa légendaire bicyclette, de sa main droite, il tient un livre (le roi Ubu) et de sa main gauche un revolver.

Ubu Roi - Parvis des Droits de l'Homme - Del'Aune (1998).

Ubu Roi, personnage grotesque aux formes avantageuses, est assis sur un immense trône très "kitsch". Cette sculpture, acquise par la ville, fut réalisée en 1998 à l'occasion de la première Rencontre de Sculptures Contemporaines.

Les visages du Père Ubu - Robert Lerivrain.

LesMétiers du Père Ubu - Rue du Val de Mayenne - Mai 2010.

En mai 2010, treize sculptures, réalisées par treize jeunes de terminal BEP Réalisation d’Ouvrages Chaudronnés du lycée Robert Buron, ont été placées devant des magasins de la rue du Val-de-Mayenne.

Aux plats d'Ubu - 27, Grande Rue.