Charles Landelle (1821 - 1908)

Charles Zacharie Landelle est né le 2 juin 1821 à Laval. Il est le fils d'un employé de la préfecture de Laval.

En 1827, sa famille part s’installer à Paris.

En 1837, Charles Landelle entre à l’Ecole des beaux-arts de Paris.

En 1841, il expose un autoportrait au salon de peintre et de sculpture de Paris et est remarqué par Louis-Philippe. Il devient alors portraitiste de la haute société.

En 1848, la Ville de Paris lui achète le tableau Sainte-Cécile qui est conservé à l’église Saint-Nicolas-des-Champs.

En 1852, Napoléon III lui achète deux toiles des Béatitudes pour les offrir à la ville de Laval.

En 1857, Charles Landelle épouse Alice Letronne. Ils auront deux fils, Georges (1860-1899) qui deviendra également peintre, et Paul.

En 1866, Charles Landelle effectue un voyage au Maroc. Il y réalise Femme fellah. Entre 1866 et 1885, il réalisera 23 variantes de sa Femme Fellah, ce qui lui vaudra le surnom de peintre des fellahs.

Charles Landelle meurt le 13 octobre 1908, à Chennevières-sur-Marne, sans descendance.

 

Au cours de sa carrière, Charles Landelle aura réalisé près de 3000 toiles.

Les Béatitudes (1851).

Les deux tableaux, "Bienheureux ceux qui pleurent, parce qu’ils seront consolés" et "Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils verront Dieu" ont été offerts par Napoléon III à la ville de Laval.

Bienheureux ceux qui pleurent, parce qu’ils seront consolés
Bienheureux ceux qui pleurent, parce qu’ils seront consolés
Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils verront Dieu
Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils verront Dieu

Femme Fellah - Don de l'artiste au musée de Laval.

Entre 1866 et 1885, Charles Landelle réalisera 23 représentations de sa Femme Fellah. Pour cela, il va habiller des modèles parisiens en tenues orientales.

 

Naïade - Deuxième moitié du 19ème siècle - Don de l'artiste au musée de Laval.

L'Aveugle de Biskra (1885).

Biskra est une commune algérienne située à 400km au sud-est d'Alger.

Autoportrait (1890).