Le Palais de Justice.

Pendant la Révolution française, le Château-Neuf fut un hôpital militaire de convalescents avant de devenir un tribunal, en 1795.

En 1821, les deux châteaux sont vendus au département par Louis-Stanislas de la Trémoille pour 90000 francs, Le Château-Neuf conserve sa fonction de Palais de Justice.

En 2006, le Palais de Justice est transféré dans de nouveaux locaux, rue des Déportés, à l’emplacement d’une ancienne quincaillerie. Le bâtiment allie les panneaux verre, la pierre et le bois. Rue des Déportés, le bâtiment a conservé sa grande verrière, ses balcons et son clocheton de pierre.